Déclaration d’intérêts

Déclaration d’intérêts

(mise à jour : juin 2021)

Diplômé de l’ISFSC (2001), j’ai d’abord travaillé à la pige pour la télévision locale Canal C et la radio locale Antipode avant de rejoindre l’Agence Belga, en CDI et à temps plein, de 2002 à 2007 (carte de presse n° F05823), pour laquelle j’ai couvert l’actualité nationale et internationale depuis le desk central, avec une spécialisation progressive dans les matières liées aux nouvelles technologies.

Après avoir démissionné, de mon plein gré, et pris le statut d’indépendant, j’ai animé une émission sur PureFM (« PureBlog »), pour laquelle je chroniquais déjà auparavant (de manière non rémunérée), j’ai assuré une chronique hebdomadaire sur la Une en télévision (« Au Quotidien ») pour laquelle je chroniquais déjà aussi (rémunéré, à la pige) et j’ai rédigé une dizaine de chroniques (rémunérées à la pige) pour le magazine Victoire (Rossel).

Après avoir effectué différentes missions de conseil et de formations auprès de la direction de l’Information de la RTBF ainsi que de La Première, j’ai intégré en 2008 la RTBF, à temps plein et en CDI, en tant que « chargé de projets nouveaux médias », avec un salaire aligné sur un barème journalistique (mais techniquement pas en tant que journaliste puisque je n’ai pas passé le test de recrutement).

J’ai ensuite accompagné la rédaction internet dans le renouvellement de son site info et dans le déploiement de son site sport, travaillé avec Alain Gerlache à la création de l’émission Intermedias, tout en continuant à chroniquer sur La Première et à accompagner les équipes tant radio que télé dans leur « mise au web ». A la création du département « Nouveaux Media » de la RTBF (2009), j’ai endossé la fonction de « Social Media Manager » , avec pour mission de définir une stratégie sur les réseaux sociaux pour l’ensemble des rédactions de la RTBF et de la mettre en oeuvre. Tâche à laquelle je me suis attelée jusqu’en février 2011.

J’ai parallèlement assuré un premier cours de multimédia à l’IHECS (20h/an). Toutes mes autres activités (conférences et/ou workshops sur les nouveaux médias) l’étaient avec l’accord de ma direction et de manière non rémunérée. Après avoir démissionné de la RTBF, à nouveau de mon plein gré, j’ai ensuite rejoint la startup OWNI.fr, à Paris, pour y travailler en tant que « développeur éditorial », en CDI et à temps plein, afin d’y accomplir des missions de conseils, de formations et d’accompagnement de clients médias (parmi lesquels Canal +, France Télévisions, RFI, Reuters, Le Soir, Nord Eclair, L’Avenir, entre autres) dans leurs stratégies numériques.

Mes seuls clients « non média » furent à l’époque Danone, pour une application Facebook, et la Fédération Internationale des Ligues des Droits de l’Homme, pour un audit de leur stratégie éditoriale. J’ai par ailleurs travaillé avec l’ESJ Pro, à Paris, sur des missions de formation continue, ainsi qu’avec l’ESJ Lille pour de la couverture de la conférence SxSW (2012). Après avoir démissionné d’OWNI, toujours de mon plein gré, j’ai créé en avril 2012 ma propre structure (lab.davan.ac) afin de soutenir mes activités d’entrepreneur, de conseils, de formations initiale et continue, ainsi que de conférences/workshops de culture numérique.

Ayant de mon propre chef déclaré à la commission de la carte de presse que je ne tirais plus depuis plus l’essentiel de mes revenus d’une activité strictement journalistique, ma carte de presse m’a été retirée en octobre 2012, date depuis laquelle je ne suis plus, techniquement, journaliste professionnel.

En 2013, ma société a financé sur fonds propres l’achat d’un véhicule connecté, dont une partie de l’équipement a été rendu possible grâce à une campagne de crowdfunding. Ma société a par ailleurs été récompensée d’une bourse Boost-up de l’innovation de Creative Wallonia (Région Wallone) afin de poursuivre le développement et la mise sur le marché de ce prototype de « newsroom mobile ». J’en ai disclosé les termes sur mon blog.

Le lab.davan.ac a également développé un dispositif de MasterCamps, des séjours de travail intensif, en résidence, à destination d’étudiants en Journalisme, Marketing, Relations Publiques, Education aux Médias et Communication « Non-Profit », pour des écoles et universités, dont l’ IHECS (Bruxelles), l’EFJ (Paris et Bordeaux) et l’ISIC, à Rabat (Maroc).

J’ai également donné cours à Sciences Po, à Paris en 2013 et 2014 ainsi qu’à l’ESJ Lille, en 2012. En mai 2012, j’ai co-fondé le programme d’accélération de startup NEST’up, financé par Creative Wallonia Engine (Région Wallone), dont j’ai été administrateur (mandat non rémunéré) entre février 2015 et janvier 2016. J’ai été rémunéré par l’asbl pour ma participation à l’élaboration du programme, la définition et la mise en pratique de la stratégie de communication de NEST’up. J’ai accompagné en 2016 et 2017 le team de direction de Engine dans sa stratégie de storytelling.

J’ai également accompagné le CETIC dans la coordination éditoriale et la stratégie de storytelling des Livings Labs, la direction de la Province de Namur dans la définition de sa stratégie de communication, la formation de ses équipes rédactionnelles et dans le recrutement d’un directeur; les équipes du KIKK Festival et du Wallifornia Music Tech dans la coordination éditoriale des newsrooms partenaires.

Depuis novembre 2018, je fais partie des co-fondateurs, avec Engine et Ovation de Pilote.Media, un programme de formation et d'accompagnement qui applique les outils de la création de startups à l’univers des médias et explore les opportunités offertes par le numérique pour développer l’entrepreneuriat dans ce secteur. Le consortium a reçu une subvention de la Fédération Wallonie Bruxelles pour les éditions 2019 et 2020, ainsi qu'un financement des fonds européens FEDER pour l'édition 2021.

Durant le confinement COVID-19 du printemps 2020, j'ai mené en collaboration avec le MiIL (UCL) et Code H (Montréal), une mission d'animation et de coordination d'une plateforme (Slack) d'entraide et d'informations pour le compte de l'Organisation Internationale de la Francophonie: Solidarité Covid-19

Je construis par ailleurs des dispositifs interactifs (émissions en live sur Facebook, Youtube, Twitch, etc.), dont certains sont produits avec des sociétés partenaires, et identifiés comme tel (voir

)

J'anime enfin une communauté de plus 18.000 followers sur Twitter, 7.000 abonnés sur LinkedIn et 2.500 abonnés sur Instagram, ainsi qu’un groupe Facebook, intitulé « Open Newsroom », avec plus de 2.400 professionnels de la communication et des médias, où je diffuse le fruit de ma veille stratégique.

Je donne par ailleurs des keynotes, anime des conférences ainsi que des workshops de culture numérique et de journalisme entrepreneurial.

Les seules actions que je possède sont celles de ma société. J’en détiens 99% des parts (la part restante a été attribuée à ma maman).

Tous les services/produits dont je critique/recommande l’utilisation ( voir ) le sont pour leurs qualités et capacités à « faire le job ». J’ai toujours acheté, au prix du marché, tout le matériel et « consommables » (ordinateur, gsm, logiciels, abonnements téléphoniques & data, etc) que j’utilise pour faire mon travail, et j’ai toujours rendus tous les devices qui m’ont été prêtés en test, à deux exceptions près.

– En 2005, chez Belga, j’ai accepté et gardé un iPod nano offert par Apple lors d’un voyage de presse organisé pour aller interviewer Steve jobs, à l’occasion de l’Apple Expo à Paris. Je l’ai offert à mon filleul pour son anniversaire (ça n’excuse rien, mais c’est un fait).

– Entre mon passage de Belga à la RTBF, j’ai accepté que mon nom figure sur un communiqué de presse de JVC vantant les mérites de sa 1ère caméra à disque dur, reçue en test pour faire du podcasting vidéo. J’ai gardé la caméra et l’ai full disclosé à l’époque sur mon blog. —

Je n’ai jamais travaillé pour aucun parti politique. La seule mission de conseil rémunérée effectuée dans le cadre politique fut une demi-journée d’introduction aux enjeux des réseaux sociaux avec le staff de Jean-Marc Nollet (Ecolo), début 2013. De janvier à décembre 2012, j’ai été Young Advisor auprès de la commissaire européenne Neelie Kroes en charge de l’agenda digital (mandat consultatif et non rémunéré). J’ai full disclosé à l’époque sur mon blog les raisons de ma participation à ce groupe de réflexion. J’ai participé en mars 2011 au programme International Visitor Leadership, financé par le Département d’Etat US. Les rencontres et déplacements pendant 10 jours à Washington, San Francisco et New York l’ont été aux frais du département d’Etat, les deux vols In/Out l’ont été aux miens. J’ai full disclosé les raisons de ma participation à ce programme à l’époque sur mon blog

Damien Van Achter

Bidouilleur curieux, je documente depuis 2005 mes découvertes et l'évolution de mes projets en mode "open source", dans un groupe Facebook baptisé "Open Newsroom", sur Twitter et LinkedIn, afin de nourrir mon écosystème, encourager les processus créatifs, la diffusion et l'adoption de bonnes pratiques en matière de numérique.

https://steadyhq.com/fr/davanac

Abonnements & Membership

https://steadyhq.com/fr/davanac

image

Tester. Mesurer. S'adapter.

... and shoot again !

Powered by Notion & Super ⚡️